dimanche 22 juillet 2007

Le diable au corps part IV

Tout était sorti comme ça avec naturel et cette élégance qu'elle a dans la provocation.Le voisin de droite qui devait avoir l'oreille à cet instant à notre table faillit s'étrangler avec son eau.Je pris la main de Micheline,elle m'envoya un :

-J'ai toujours rêvé de te dire non.Je me souviens de la soirée de chez toi.Ces filles qui voulaient ton attention,et un adulte comme Nass qui avait peur de toi.Je ne vois pas pourquoi tu leur fais tout cet effet la
-Je plaide coupable en ce qui concerne les filles.Mais en ce qui concerne Nass,il n'a eu que ce qu'il méritait.Il a été durement puni par moi à une époque.
-Ah,et qu'avait-il fait pour que Monsieur le punisse au point de le traumatiser ?
-Il nous pourrissait l'ambiance en soirée,on s'est même fachés avec le gérant du Bistro Biiiiip à cause de lui.Alors lors de l'anniversaire de Yan on faisait l'avant boite chez moi,Nass a amené le gâteau je suis descendu lui ouvrir,j'ai pris le gateau et je lui ai claqué la porte au nez.
-C'est méchant.
-Je n'ai jamais dit que je suis gentil.

On avait tous les deux du mal avec nos assiettes alors nous sommes partis.Je la raccompagnais chez elle,et je ne disais rien.Les mètres se suivaient,je n'éprouvais rien.Si j'éprouvais le calme du renoncement.Mais je décidai de mettre un terme à cette histoire dès ce soir.Alors je m'en tint à ce que j'avais dit.

-Micheline,hier soir tu m'as demandé si je t'aimais.
-Non,c'est pas le bon moment pour parler de ça,je suis fatiguée faut que j'aille me coucher.J'ai cours tôt demain matin.
-Si le moment est opportun.J'ai décidé d'en terminer avec cette histoire dès ce soir.
-Entre,ne restons pas dans la rue.

A peine entrés elle se blotti contre moi dans les escaliers.

-Les hommes comme moi ont de la patience,mais n'attendent pas.
-Je sais...Mais on va droit dans un mur.
-Oh,tu sais que les efforts à faire sont considérables.On n'était même pas programmés pour se rencontrer,et pourtant...

Elle balade ses mains dans les plis de ma killer veste,et joue nerveusement avec ma bague.Sa tête est toujours collée contre mon torse.

-Micheline,je te veux.Pour des tas de raisons que j'ignore.Là tout de suite je pourrai te citer toute une énorme liste de tes défauts qui chez les autres femmes seraient des repoussoirs.Mais chez toi,ils participent à ton charme.
-Tu me trouves tant de défauts que ça ?(visiblement aussi surprise que moi par ce neg qui sort à un moment de tension aussi extrême)
-Oui,énormément.Tout cela pour te dire que c'est quelque chose de murement rélféchi.Si je suis là ce soir,ce n'est pas à cause de ton visage (lui caresse le visage),ni à cause de tes fesses (lui palpe vraiment les fesses),ni à cause de tes seins (lui palpe vraiment les seins),ça elles l'ont toutes.Si je suis là,c'est parce que tu es aussi belle là (touchant son visage) que là (posant ma main sur son coeur).
-Je sors d'une relation difficile et longue,j'ai besoin de temps.
-Et moi j'en ai pas.Tu m'as eu par surprise,tu m'as touché là où peu de femmes m'ont touché,tu m'as touché là (prenant sa main que je dépose sur mon coeur).Je me baisse et lui chuchotte à l'oreille ,pour un homme normal cette phrase a perdu de son sens.Pour un homme comme moi,elle veut encore tout dire ,je t'aime Micheline.

Elle tremble.

-Pourquoi tout gâcher hein ?On n'est pas bien tels qu'on est ?dit moi,pourquoi tout gâcher alors qu'on pourrait vivre une belle amitié ?
-Parce que je ne suis pas Maso.Vois-tu,tu serais dans les bras d'un autre mec,et j'aurai comme une aiguille qui s'enfonce dans le coeur à chaque fois que je me rendrai compte que je ne pourrai t'avoir.Ce serait une souffrance continue,et je n'ai pas envie de me sacrifier pour un autre.Alors que si on arrête tout là,je me prendrai une claque dans la gueule,mais je m'en remettrais vite.

J'ouvre pour sortir.Je la contemple une dernière fois avant de renoncer définitivement à elle,sans doute comme Zidane a contemplé coupe du monde après son coup de boule...Je bodyrocke pour m'en aller dans la nuit,elle m'agrippe le bas.Me tire vers elle et m'embrasse.

Avant de s'enfuir dans les escaliers.

-Micheline
-Oui ?(elle stoppe sa course)
-Qu'est ce que c'est ?Un baiser d'adieu ou un aurevoir ?
-(large sourire)On s'appelle

Et elle recommence sa course dans ses escaliers.Je suis encore sceptique quand à ce qui vient de se produire.Surtout que le lendemain pour aller acheter nos costumes d'halloween,elle me fait la bise à son arrivée.Je suis de mauvaise humeur,elle de l'humeur inverse.Elle me fait rire en me racontant des histoires comme à son habitude.Car elle a cette qualité d'être une fille très fun.En choisissant mon cadeau je prends un masque qui occupe la moitié de mon visage.Je m'approche d'elle et je lui lance :"Salut belle inconnue,je veux un baiser".Et on s'embrassera à bouche-que-veux-tu,mais on prendra aussi la décision de protèger notre couple.Car d'un coté son meilleur ami fait des pieds et des mains pour qu'elle se remette avec son ex,et qu'il ne lui parlerait plus s'il savait pour nous.Et de l'autre,mon entourage (amis hors membres de la Mct) qui ne verraient pas cette union d'un très bon oeil.

Les moments qu'on passe ensemble sont simples,mais toujours aussi intenses.Je crois que c'est ce que je voulais,du fun dans un couple,tout simplement.Je ne sais combien de temps on restera ensembles,mais j'en garderai assurément un exellent souvenir.

Dédicace Spéciale à mes wings de la MCT Ellmaris ,Cezatisso et Yoshi qui ont été mes "troisième oeil" sur ce dossier.

Le Fr qui clos mon aventure dans la section des reports.Pas la peine de me demander comment j'ai déroulé la phase d'attract.Je serai incapable de vous répondre avec précision,j'ai justé été Asles.C'est la première femme que Je séduis MOI,sans avoir une dette envers mystery ou Tyler Durden.
Quoi ?je vais brûler en enfer pour ça ?


Fin de l'histoire :

Je l'ai quittée un peu contre moi même,contre ma volonté profonde trois semaines et demie plus tard.Mais il fallait que je le fasse.

RR

1 commentaire:

Glove a dit…

J'ai lu toute l'histoire, et je dois avouer que tu écris vraiment bien.
Jamais dans un FR je n'avais pu ressentir les émotions si profondément, ça m'embête presque de ressentir quelque chose que j'ai déjà ressentis, "par quelqu'un d'autre", mais aussi que ce soit un PUA qui me le fasse ressentir.
Bref, je me doute que ce commentaire est inutile, mais il fallait que je le dise.

Encore une fois, merci pour cette lecture.